Récupérateur de chaleur à condensation pour serres horticoles

L'âge moyen du parc français de serre est de 19 ans (ADEME). La mise en place d'équipement performant est la solution afin de moderniser le parc et faire des économies d'énergie.

Cette modernisation peut se faire notamment avec les chaudières afin de récupérer l'énergie de condensation de l'eau présent dans les produits de combustion de la chaudière. Ce dispositif permet d'être éligible aux CEE.


1. Qu'est ce qu'un récupérateur de chaleur à condensation ?

Un récupérateur de chaleur à condensation est un échangeur qui va permettre de récupérer l'énergie de condensation présente dans l'eau. Cette énergie est présente dans les produits de combustion d'une chaudière.

Plus simplement, le fluide qui revient de l'émetteur de chaleur est mis en contact directe avec les fumées résultantes de la combution. Ce fluide doit être suffisament froid afin de permettre de condenser l'eau présent dans les produits de combustion. Le fluide revenant de l'émetteur doit notamment atteindre le point de rosée de l'eau. De ce fait, l'eau va libérer sa chaleur latente et pré-chauffer le fluide caloporteur.

2. La fiche CEE concernée

Afin de couvrir une partie des dépenses par la mise en place d'un récupérateur de chaleur à condensation, l'état à mis en place le dispositif des CEE. La fiche AGRI-TH-109 permet de définir le montant de certificats en fonction de la surface de serre chauffée par la chaudière équipée du récupérateur de chaleur à condensation.

3. Exemple de projet

Pour un projet avec une surface de serre chauffée par la chaudière équipée du récupérateur de chaleur à condensation de 3000 m², on obtient un montant de certificats de 390 MWh cumac.

Vous cherchez un financement pour vos travaux de performance énergétique ?
CONTACTEZ-NOUS

Besoin d'informations sur les primes CEE ?

À l’envoi, vous acceptez les conditions d’utilisation.