CONTACTEZ-NOUS
01 47 37 30 36
cee@primofinance.fr

Économiseur sur fumées de chaudière

La chaleur issue du fonctionnement d’une chaudière est rejetée dans l’air ambiant via les fumées. Celles-ci, encore ardentes, représentent dès lors une source d’énergie perdue.

Il est pourtant possible de valoriser la chaleur produite par la chaudière en installant, sur le système d’évacuation des fumées, un économiseur, conçu pour récupérer cette chaleur et l’employer à d’autres procédés (par exemple, le chauffage d’eaux sanitaires).

Fonctionnement d’un économiseur sur fumées de chaudière :

Un économiseur est, le plus souvent, composé de tubes spiralés destinés à transporter la chaleur récupérée dans les fumées vers, par exemple, un ballon d’eau chaude pour chauffer les eaux sanitaires.

L’économiseur est placé sur le système d’évacuation des fumées.

Pourquoi installer un économiseur sur fumées de chaudière ?

La récupération de chaleur via l’installation d’un économiseur sur le système d’évacuation des fumées de la chaudière permet d’exploiter pleinement le potentiel de la chaudière en employant une partie de la chaleur qu’elle produit à d’autres procédés tel le chauffage d’eaux sanitaires.

Cela permet par conséquent de :

  • Maîtriser sa consommation d’énergie et réaliser des économies d’énergies
  • Réduire l’impact environnemental de son activité
  • Baisse des coûts de production grâce aux économies d’énergie générées.
> Calculer ma prime CEE

Comment financer l’achat et l’installation d’un système de récupération de chaleur ?

Aujourd’hui, il est possible de faire financer une partie de l’installation d’un économiseur sur les fumées de chaudière par les primes CEE, financées par les fournisseurs d’énergie (électricité, gaz, carburant), soumis à une obligation d’économies d’énergie.
Pour être éligible, l’opération d’installation d’un économiseur est effectuée sur une chaudière alimentée au gaz naturel ou au GPL qui produit de la vapeur et dont la puissance thermique est inférieure à 20MW.
Les installations de tels systèmes sur des chaudières « de secours » ne sont pas éligibles.

> Calculer ma prime CEE

4. Installation d’un système de récupération de chaleur sur une tour auto réfrigérante :

Placé en amont de la tour auto réfrigérante, le système de récupération de chaleur permet, selon les principes explicités précédemment, de récupérer la chaleur et de la réutiliser sur le process industriel.

Les intérêts/ avantages de la récupération de chaleur.
Grâce à la récupération de chaleur, votre entreprise peut donc :

1. Maîtriser sa consommation d’énergie et réaliser des économies d’énergies :

Sur le chauffage de l’eau : 50 à 90% d’économie d’énergie
Quasi autonomie du chauffage du ballon d’eau chaude
Peu besoin d’utiliser de l’électricité ou de gaz supplémentaire pour faire fonctionner le ballon d’eau chaude
Sur le préchauffage du four : 50 à 90% d’économie d’énergie
L’air comburant du four est préchauffé
Peu besoin d’utiliser d’énergie pour préchauffer.
Sur le chauffage ambiant : Peu d’utilisation de radiateurs/ systèmes centraux de chauffage
Réduction de l’utilisation d’électricité, gaz, fioul.

2. Réduire l’impact environnemental de son activité

  • Amélioration de la performance énergétique du site : diminution des rejets de gaz à effet de serre puisque la chaleur qui était auparavant rejetée est réutilisée
  • Amélioration du respect des normes environnementales en matière de rejet.
  • Moindre utilisation des énergies « fossiles » (gaz, électricité, fioul) pour chauffer l’eau ou les bâtiments que ce soit à usage courant ou dans le cadre de la production.
  • Amélioration de la performance énergétique de certains appareils (moindre utilisation de la chaudière pour chauffer l’eau dans la mesure où elle est déjà préchauffée) entraînant un allongement de la durée de vie de l’appareil.

3. Être plus compétitive

  • Moindres coûts de maintenance de certains appareils
  • Durée de vie des appareils (donc amortissement) allongée
  • Baisse des coûts de production grâce aux économies d’énergie générés.

Comment financer l’achat et l’installation d’un système de récupération de chaleur ?
Aujourd’hui, il est possible de faire financer une partie de l’installation d’un système de récupération de chaleur par les primes CEE, financées par les fournisseurs d’énergie (électricité, gaz, carburant), soumis à une obligation d’économies d’énergie.

Pour chaque opération décrite ci-dessous, une fiche définit les conditions d’éligibilité.

Secteur Où récupérer de la chaleur ? Fiche Qu’en faire ?
Agriculture Sur un groupe frigorifique AGRI-TH-104 (Pré)chauffer de l’eau/ de l’air
Sur la chaleur fatale issue d’un procédé industriel AGRI-TH-116 Chauffer une serre/ un bâtiment d’élevage
Industrie Sur un compresseur d’air IND-UT-103 Chauffer des locaux
Chauffer de l’eau chaude sanitaire
La réutiliser dans un procédé industriel
Sur une tour aéroréfrigérante/ tour de refroidissement IND-BA-112 La réutiliser sur le site industriel
Sur un groupe frigorifique IND-UT-117 (Pré)chauffer de l’eau/ de l’air
Sur un four industriel ou sur les fumées qui en sont issues IND-UT-118 Préchauffer l’air comburant du four
Tertiaire Sur un groupe frigorifique BAT-TH-139 (Pré)chauffer de l’eau/ de l’air

> Calculer ma prime CEE

A voir aussi

Les contrats de performance énergétique
Face aux défis environnementaux et énergétiques, l'Union Européenne a mis en oeuvre des outils visant à optimiser et réduire la consommation d'énergie (amélioration de l'efficacité énergétique) ainsi que le rejet de gaz à effet de serre.
Installation frigorifique et CO² subcritique et transcritique
Toute activité ou tout procédé de production utilise de l'énergie (alimentation d'un four industriel, d’une chambre de stockage, d'une climatisation) qui est le plus souvent source de chaleur
Les systèmes de récupération de chaleur
Toute activité ou tout procédé de production utilise de l'énergie (alimentation d'un four industriel, d'une chambre de stockage, d'une climatisation) qui est le plus souvent source de chaleur. Celle-ci est souvent rejetée dans l'air ambiant, ce qui est une source d'énergie perdue.
Répartition des départements français en zones climatiques et Primes CEE
Les départements français sont répartis dans des zones climatiques déterminées selon la température qui court en période hivernale en vertu de l'article 2 de la RT 2000 (Réglementation Thermique 2000) du 29 novembre 2000.