Mise en place d'opérations sur les chaudières collectives grâce aux Certificats d'Economies d'Energie (CEE)

La rénovation énergétique des bâtiments et des habitations collectives est au cœur des discussions sur la transition énergétique. Les secteurs résidentiel et tertiaire, montrent une consommation énergétique très élevée. Les bâtiments consomment 45 % de l'énergie finale en France, loin devant l'industrie ou les transports. Dans un contexte d'urgence énergétique et écologique, et pour atteindre les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), les gestionnaires de bâtiments et des collectivités doivent mettre en place des actions "simples et économes" permettant de réaliser des économies d'énergie. La mise en place de chaudières collectives performantes et économes se positionne en tant qu'acteur principal dans cette démarche. Ces opérations sont financées par le Dispositif des Certificats d'Economies d'Energie (CEE). ACSIO Energie vous explique.

 

Les Fiches d'Opérations Standardisées d'économies d'énergie pour la mise en place de chaudières collectives 

BAT-TH-102 : mise en place d'une chaudière collective haute performance énergétique pour un système de chauffage central à combustible

Cette opération consiste à mettre en place une chaudière collective haute performance énergétique pour un chauffage central à combustible. La chaudière utilise un combustible liquide ou gazeux. Elle est équipée d'un régulateur relevant les classes IV, V, VI, VII, ou VII.

Si la puissance thermique est nominale est inférieure ou égale à 70kW, l'efficacité énergétique saisonnière ou ETAS est supérieure ou égale à 90%.

BAR-TH-107 : mise en place d’une chaudière collective haute performance énergétique

Les travaux consistent à installer une chaudière collective haute performance énergétique pour des logements collectifs existants. L'installation doit être réalisée par un professionnel.

Une chaudière âgée risque d’avoir un SAV extrêmement cher avec un rendement qui peut arriver à seulement 50% de ses capacités initiales. A la différence d’une chaudière standard, une chaudière à haute performance énergétique consomme moins d’énergie grâce à un système de récupération de chaleur (vapeur d’eau) dans le circuit de chauffage.

 

BAT-TH-157 : mise en place d’une chaudière biomasse pour un système de chauffage central collectif

Les travaux consistent à installer une chaudière biomasse pour un système de chauffage central collectif. L'installation doit être réalisée par un professionnel. La chaudière utilise de la biomasse ligneuse notamment à base de bûches de bois, de copeaux de bois, de bois comprimé sous forme de granulés, de bois comprimé sous forme de briquettes ou de sciure de bois. Elle est équipée d’un régulateur de classe IV minimum.

BAR-TH-107-SE : mise en place d’une chaudière collective haute performance énergétique avec contrat assurant la conduite de l'installation

Il s'agit de la mise en place d’une chaudière collective haute performance énergétique en plus d'un contrat d’exploitation des installations de chauffage et le cas échéant, d’eau-chaude sanitaire. Au travers de ce contrat, le prestataire assure la conduite des installations pendant la durée du contrat, dans les périodes précisées dans le contrat.

Qu'est-ce qu'une chaudière à haute performance énergétique ?

 

L'équipement de base d'un système de chauffage central, une chaudière à gaz est un générateur de chauffage, couplé à un émetteur-un radiateur ou un chauffage au sol. Au fil du temps, les avancées technologiques indispensables face aux urgences environnementales ont donné naissance à plusieurs générations de chaudières à gaz : chaudières standards, chaudières à basse température et chaudières à condensation. C'est la technologie qu'ils utilisent pour le chauffage qui les rend uniques. La chaudière collective haute performance énergétique ne désigne pas une technologie spécifique, mais un niveau de rendement minimum.

Une chaudière est dite à haute performance énergétique lorsque son rendement est au moins égal à 90. %

Les chaudières collectives montrent un très bon rendement, ce qui permet de réduire considérablement l'énergie nécessaire à la production de chaleur (non- renouvelable). Cet impact ne se traduit pas seulement en émissions de dioxyde de carbone, mais aussi en termes financiers : de meilleurs rendements garantissent des économies sur les factures de chauffage collectif.

La chaudière à condensation est la meilleure chaudière collective. Cette dernière récupère l'énergie produite par la combustion, par effet de condensation de la vapeur d'eau des gaz de combustion. Cette énergie récupérée est ensuite réinjectée dans le système de chauffage.

Qu'est-ce qu'une chaudière biomasse collective ?

Le fonctionnement d'une chaudière biomasse collective est similaire à celui des chaudières classiques, au fioul ou au gaz. La différence ? Elle utilise comme combustible, des matières organiques. Cette chaudière est particulièrement écologique, car elle utilise des combustibles naturels. Cette dernière respecte mieux l'écologie. Cette chaudière fonctionne grâce à son circuit hydraulique qui envoie une chaleur confortable dans les pièces via un circuit de chauffage central.

Un contrat Certificats d'Economies d'Energie (CEE), c'est quoi ?

Les contrats Certificats d'Economies d'Energie (CEE) permettent aux bénéficiaires (entreprises ou collectivités) de financer leurs travaux d'économies d'énergie. Les travaux éligibles à ce financement sont regroupés dans les Fiches d'Opérations standardisées (FOS).

ACSIO Energie peut effectuer la valorisation de vos Certificats d'Economies d'Energie (CEE), ACSIO Energie reste à votre écoute et vous accompagne dans le financement de vos travaux d'économies d'énergie.

Comment effectuer la valorisation des primes CEE ?

Vous pouvez valoriser directement vos primes CEE sur notre simulateur de prime CEE : www.calculcee.fr

Vous cherchez un financement pour vos travaux de performance énergétique ?
CONTACTEZ-NOUS

Besoin d'informations sur les primes CEE ?

À l’envoi, vous acceptez les conditions d’utilisation.