Installer un système de séchage solaire par insufflation des produits et co-produits agricoles et forestiers grâce aux CEE

Dans l'agriculture, l'ensilage est souvent la méthode de stockage la plus répandue, avec son cortège de complications (jus, odeurs, etc.). De plus, pour garantir la qualité des produits et co-produits sur l'exploitation, il est necéssaire d'avoir un système de séchage optimal. 

Une autre solution existe et présente de nombreux avantages : le séchage solaire par insufflation d'air utilisant des panneaux solaires hybrides. Son installation est finançable par les Certificats d'Economies d'Energie (CEE). Nous vous expliquons ce système, ses avantages et son financement. 

1. Pincipe de fonctionnement d'un système de séchage solaire

Les capteurs solaires à air opaques en toiture (classique)

Le séchage solaire est une technique de récolte et de conservation particulièrement efficace, économe en énergie et écologique. 

Toute la surface du toit possède une sous-toiture permettant de chauffer l'air qui le traverse de bout-en-bout. Il s'agit d'un mode opératoire par entraînement. Les produits ou co-produits agricoles sont placés dans un courant d'air chaud et sec. La circulation d'air peut se faire naturellement (convection naturelle). A l'extrémité du toit peut aussi se trouver un ventilateur (convection forcée) qui aspire l'air chaud et l'insuffle sous des cases équipées de caillebotis.  

Ce mode de récolte et de conservation permet de maîtriser les consommations d'énergie "classique" et les émissions de gaz à effet de serre induites grâce à l'utilisation de l'énergie solaire, qui est locale, gratuite et renouvelable. Il permet d'augmenter la rapidité du séchage en doublant le pouvoir évaporatoire réel de l'air ambiant, ce qui accélère la durée de séchage de 30 % à 70 % par rapport à une ventilation de l'air ambiant. 

Cette solution est utilisée pour sécher des produits en quantités variables, avec des surfaces de captation de 10 à 2500 m2.

La toiture est composée d'une double paroi avec lame d'air : 

- Paroi extérieure : constitue l'absorbeur solaire. Il est recouvert d'une peinture sombre et mate pour améliorer l'absorption du rayonnement solaire. Cette couverture absorbe le rayonnement solaire et la restitue à l'air circulant entre les deux parois. 

- Paroi intérieure : est necéssaire pour canaliser l'air entre l'aspiration et la sortie du capteur. Il est parfois isolé sur sa sous-face pour limiter les pertes d'énergie et les infiltrations d'air. 

L'énergie solaire est plus qu'économique et repectueuse de l'environnement.

La toiture est constituée de plaques de fibrociment équipées de capteurs solaires. Les vastes toitures de bâtiments agricoles permettent une efficacité de captation solaire optimale. Récupérer une partie de l'énergie solaire incidente est simple.  

Il est possible d'utiliser plusieurs types de capteurs solaires à air pour le séchage des produits agricoles : capteur toiture opaque, capteur toiture translucide à effet de serre, capteur toiture avec tuiles, capteur toiture à absorbeur poreux, capteur type serre capteur type serre maraîchère, etc. Étant simple à mettre en place, l'installation de capteur toiture opaque est la plus fréquemment utilisée. 

 

Les primes CEE financent un système de séchage utilisant des panneaux solaires hybrides. 

Panneaux solaires hybrides

Il s'agit d'une centrale thermovoltaïque qui génère à la fois l'électricité et la chaleur. La chaleur servant au séchage des matières. Il présente en plus un rendement thermique plus élevé que son rendement électrique.  

L'électricité est produite sur la face avant du panneau solaire. Sur sa face arrière, la chaleur est transmise, grâce à un échangeur thermique. Équipé de turbulateurs, cet échangeur permet d'obtenir un air chaud.

Cogen'Air®

L'innovation dans son système de récupération de chaleur permet à la chaleur dégagée au dos des panneaux d'être extraite à des fins de chauffage ou de séchage.  L'air qui circule au dos des panneaux évite la surchauffe des cellules et améliore le rendement électrique. L'air qui traverse les panneaux est chauffé, puis insufflé dans la centrale de traitement de l'air. Il est canalisé par un système de gaines isolées entre chaque panneau avec une gaine de collecte centrale en entrée et sortie de la centrale. L'air est préchauffé au sein de la centrale et dirigé vers la batterie chaude de la centrale de traitement d'air. 

Selon la température de l'air, la batterie fournit plus ou moins d'énergie pour assurer la température de décharge réglée. Cela permet de réduire considérablement les besoins énergétiques pour le chauffage de la centrale de traitement de l'air (CTA). L'électricité produite est consommée par le bâtiment lui-même pour répondre à ses besoins en électricité. 

2. Les avantages d'un système de chauffage avec des panneaux hybrides 

3. Financement par les certificats d'Economies d'Energie (CEE)

L'installation d'un système de séchage solaire par insufflation des produits et co-produits agricoles et forestiers grâce aux Certificats d'Economies d'Energie (CEE). 

La fiche relative à cette opération est la AGRI-EQ-110

Vous cherchez un financement pour vos travaux de performance énergétique ?
CONTACTEZ-NOUS

Besoin d'informations sur les primes CEE ?

À l’envoi, vous acceptez les conditions d’utilisation.