Presse à injecter et les CEE: une combinaison efficace pour le secteur de la plasturgie

La consommation d'énergie de l'industrie représente aujourd'hui 1/5 de la consommation finale d'énergie en France. Cinq filières industrielles sont particulièrement énergivores en France dont l'industrie de la plasturgie. Au fil des années, l'électricité et le gaz se sont progressivement imposés comme vecteurs énergétiques prédominants de ce secteur.

Actuellement, le coût de l'énergie est très incertain, le cadre réglementaire sur l'efficacité énergétique dans l'industrie se renforce pour pouvoir atteindre les objectifs fixés par la France à l'horizon 2050, la neutralité carbone. Ainsi, la mise en oeuvre d'une démarche de performance énergétique devient un enjeu majeur de compétitivité.

Le dispositif des CEE a pour but de soutenir financièrement les consommateurs, notamment, les plasturgistes à optimiser leurs dépenses énergétiques. C'est d'ailleurs pour cela qu'une fiche d'opération standardisée concernant la mise en place d'une presse à injecter tout électrique ou d'une presse à injecter hybride a été créée, la fiche IND-UT-129.  Il s'agit d'un des rares CEE consacré à un équipement sectoriel.


  1. Qu'est-ce qu'une presse à injecter?

La presse à injecter est une machine utilisée dans l'injection plastique. Pour avoir une vision d'ensemble du rôle de cet équipement, il serait intéressant de voit le processus de fabrication du plastique.

Lumière sur les différentes étapes de la fabrication du plastique:

La presse à injecter se compose de plusieurs parties. Voici les principales: buse, plateau mobile, plateau fixe, collier chauffant, trémie d'alimentation, vis sans fin (ou vis de plastification), système d'évacuation, mécanisme de fermeture et console. Il est possible de catégoriser les éléments d'une presse à injecter en 2 ensembles principaux:

2. Comment la presse à injecter fonctionne?

La trémie assure l'alimentation en matière plastique sous forme de granulés.Ensuite, la chaleur présente dans l’unité d’injection fait fondre la matière plastique (la température peut aller jusqu’à 200°C). La vis sans fin permet par la suite de déplacer la matière dans le baril d’injection. Elle sert également à injecter le plastique liquide sous pression à l’intérieur du moule.
L'injection se déroule en 2 parties:

- La phase d'injection dynamique: la matière est insérée dans les empreintes du moule et en parallèle, la matière est déplacée dans la trémie vers la vis sans pour permettre la prochaine injection.

La phase de maintien: La matière présente dans la moule refroidit pour se solidifier. 
Après le refroidissement, les pièces sont extraites du moule au moyen des éjecteurs. Ensuite, la partie mobile du moule se ferme sur la partie fixe au moyen du mécanisme de fermeture du plateau mobile. Un nouveau cycle peut être réalisé.


     

3. Quelles sont les différents types de presses à injecter?

Les presses à injecter sont classées selon le type de système d'exploitation qu'elles utilisent: hydrauliquemécaniqueélectrique ou hybride. Dans cet article, nous allons nous intéresser à seulement 3 d'entre eux:

4. Quels sont les projets éligibles à la fiche d'opération standardisée IND-UT-129?

Tout projet qui concerne:

5. Les avantages des presses électriques

6. Comment calculer votre prime CEE?

La fiche IND-UT-129 décrit aussi bien les conditions pour la délivrance de certificats que les méthodes de calcul. Le montant de votre certificat est basé sur:

ACSIO Energie vous accompagne et vous conseille dans vos projets pour l'obtention des primes CEE associés.


     

Besoin d'informations sur les primes CEE ?

À l’envoi, vous acceptez les conditions d’utilisation.