Les pompes à chaleur de type air/eau ou eau/eau

Les bâtiments résidentiels et tertiaires représentent 45% des dépenses énergétiques en France et 66% de cette énergie est utilisée pour le chauffage. Ces chiffres interpèllent et poussent par ailleurs à réfléchir sur des dispositifs efficaces permettant d'encourager les démarches de performance énergétique dans ces secteurs. Les CEE ont été créés à cette fin, pousser et aider tous les acteurs économiques à investir dans l'achat d'équipements efficaces et matures. 

Pour diminuer la part d'énergie consommée par le chauffage des bâtiments tertiaires et résidentiels, plusieurs technologies ont été développées notamment les pompes à chaleur (PAC).  Cet équipement permet de transférer de l'énergie thermique d'un milieu à basse température vers un milieu à haute température. Les fabriquants proposent d'ailleurs plusieurs types de PAC et en sus l'installation de ces équipements donne lieu à l'obtention de primes CEE.

Explications. 


1. Comme fonctionne une PAC?

Le fonctionnement de la pompe à chaleur se fait en 4 étapes:

Schéma de fonctionnement d'une pompe à chaleur

2. Quels sont les différents types de pompes à chaleur

Les pompes à chaleur se différencient principalement par la ressource naturelle utilisée:

a. Comment ça marche une pompe à chaleur air/eau?

Cette pompe à chaleur aérothermique (air/eau) peut être mono-bloc ou bi-bloc.

La PAC air/eau se raccorde à un circuit de chauffage central. Ainsi, l'énergie thermique récupérée par le fluide frigorigène dans l'air extérieur va servir à chauffer le circuit de chauffage.

b. Comment ça marche une pompe à chaleur eau/eau?

La pompe à chaleur eau-eau fonctionne sur le principe de l'aquathermie: elle puise les calories présentes sous terre, dans l'eau présente sous terre, dans l'eau des nappes phréatiques, des lacs ou des rivières pour chauffer un bâtiment ou pour fournir de l'eau chaude sanitaire.

3. Les avantages et inconvénients

Avantages

Inconvénients

  • une faible consommation d'énergie

  • grand confort d'utilisation

  • facilité d'installation

  • impact environnemental minime

  • un seul appareil pour tous les besoins

  • éligibles aux aides financières

  • niveau sonore de l'unité extérieure

  • des performances qui varient en fonction de la température

  • encombrement de l'unité extérieure

  • coût élevé

4. Les CEE et les PAC:  BAT-TH-113 et AGRI-TH-108

La mise en place d'une PAC de type air/eau ou eau/eau donne lieu à la délivrance de certificats d'économies d'énergie sous certaines conditions.

Les conditions d'éligibilité sont résumées dans le tableau ci-dessous:

PAC de puissance thermique nominale ≤ 400 kW

PAC de puissance thermique nominale > 400 kW

L'efficacité énergétique saisonnière doit être:

  • ≥ 111% pour les PAC moyenne et haute température;

  • ≥ 126% pour les PAC basse température.

L'efficacité énergétique saisonnière prise en compte est celle de la pompe à chaleur seule pour les besoins de chauffage des locaux.

Le COP de la pompe à chaleur pour une tepérature à la sortie de l'échangeur thermique intérieur de 35°C est ≥ 3,4.

5. Le coup de pouce "chauffage des bâtiments tertiaires"

Ce dispositif vient à l'appui des CEE pour encourager les propriétaires et gestionnaires de bâtiments tertiaire à se passer des chaudières à combustibles fossiles et à se raccorder sur un réseau de chauffage renouvelable ou à récupération. En cas d'impossibilité technique ou économique de raccordement, la mise en place de PAC air/eau ou de PAC eau/eau donne lieu à des bonifications. 

Energie de départ

BAT-TH-113

Fioul ou charbon

x 4

Gaz

x 3

Vous cherchez un financement pour vos travaux de performance énergétique ?
CONTACTEZ-NOUS

Besoin d'informations sur les primes CEE ?

À l’envoi, vous acceptez les conditions d’utilisation.