Calcul CEE vprod
Retour aux actualités
Echangeur thermique : définition, fonctionnement et financement
FAQ CEE
(1)

Echangeur thermique : définition, fonctionnement et financement

Article mis à jour le 27/12/2022

Un transfert de chaleur s'effectue entre deux points où règnent des températures différentes. Cette différence de température est la force motrice du transfert de chaleur. Dans ce cadre, l'utilisation d'un échangeur thermique est devenue indispensable dans l'industrie pour récupérer de l'énergie et optimiser le process industriel.

1. Définition d'un échangeur de chaleur

Un échangeur de chaleur ou échangeur thermique est un système ou équipement permettant de transférer un flux de chaleur d'un fluide chaud à un fluide froid, sans les mélanger, à travers une paroi sans contact direct. Le flux thermique traverse la surface d'échange qui sépare les fluides.

On distingue la récupération de chaleur à haute température (supérieure à 90° C) venant de fumées de combustion ou de vapeur d'échappement, et la récupération à basse température (inférieure à 60° C) venant des circuits de refroidissement par eau, des eaux usées ou des effluents de process, de l'air chaud de séchage ou de compression, de défaut d'isolation des parois.

L'échangeur thermique le plus commun est l'échangeur à plaques. De nouveaux échangeurs à fils fins permettent des échanges eau/air à très faibles écarts de température en chauffage ou refroidissement. L'échangeur thermique est utilisé pour préparer l'eau pour qu'elle soit injectée de manière optimale dans la chaudière.

2. Les différents types d'échangeurs de chaleur :

3. Les modes de transfert : comment fonctionne un échangeur de chaleur ?

4. Comment fonctionne un échangeur de chaleur à plaques ?

Les fluides se déplacent de chaque côté des plaques ondulées. Ce type de mélangeur est très fréquent dans les climatisations, les réfrigérateurs ou encore dans les chaudières, pour la production d'ECS (eau Chaude Sanitaire).

Sur un échangeur à plaques, les plaques peuvent être à joints, soudées, brasées ou assemblées par fusion. L'échangeur thermique à plaques peut comporter un système eau/eau, mais aussi air/air; comme c'est le cas pour certains systèmes de ventilation mécanique contrôlée (VMC).

5. Comment fonctionne un échangeur de chaleur tubulaire ?

L’échangeur thermique tubulaire se compose de nombreux tubes qui sont placés dans une calandre. Ces derniers résistent beaucoup à la pression, il est cependant assez encombrant et ne convient pas forcément aux installations domestiques.

C’est pour ces raisons qu’il est utilisé dans les installations puissantes. L’échangeur thermique tubulaire est le plus utilisé dans les tours de refroidissement des centrales nucléaires.

Vous avez un projet d'efficacité énergétique ?

Acsio Energie vous accompagne pour identifier les subventions éligibles à votre projet. Calculez dès aujourd'hui le montant de votre prime CEE ou contactez-nous pour un accompagnement gratuit.

Calculer ma prime CEEContactez-nous

6. Comment calculer l'efficacité d'un échangeur et faire des économies d'énergie ?

En minimisant la perte de chaleur, le rendement de l'échangeur de chaleur est efficace. Par conséquent, il est très important que les matériaux utilisés dans la conception soient aussi conducteurs que possible.

Sachant qu' en choisissant le système le plus efficace, les économies d'énergie peuvent être ressenties immédiatement. Ceci s'applique également à la production de chauffage, de climatisation ou d'eau chaude sanitaire. Qu'il s'agisse d'une chaudière, d'un chauffe-eau, d'un ballon de stockage, d'un radiateur ou d'une pompe à chaleur, l'échange thermique entre les fluides doit être le meilleur possible.

La différence de température entre les deux fluides circulant dans l'échangeur de chaleur est importante. En effet, exprimé en Kelvin (K) ou en Celsius (°C), l'incrément ou l'écart de température (dT) doit être suffisant pour assurer l'échange thermique. Sans cet écart, le transfert ne serait pas possible, ou serait très difficile et donc énergivore.

Afin de chauffer le fluide primaire, le système dans lequel se trouve l'échangeur de chaleur va récupérer l'énergie produite par les résistances ou les produits de combustion (gaz...).

L'efficacité d'un échangeur à plaques dépend de la différence de température entre les deux fluides échangés, de la conductivité du matériau utilisé, et de la réduction des pertes de chaleur.

L'efficacité de l'échangeur = puissance thermique réellement échangée/puissance maximale échangeable

 

La puissance maximale serait obtenue avec un échangeur idéal, à contre-courant, infiniment long et sans pertes de chaleur.

7. Quel est le temps de retour sur investissement (ROI) de la mise en place d'un échangeur de chaleur ?

Le retour sur investissement va dépendre de l'application et du secteur dans lequel est installé l'échangeur thermique. Sur un système de récupération de chaleur fatale, la puissance de l'échange, une fois valorisée par le coût de l'énergie récupérée permet d'estimer le ROI de l'installation.

8. Comment financer la mise en place de votre installation d'échangeurs thermiques ?

Les Certificats d'Economies d'Energie (CEE) ou primes CEE permettent de financer toute ou une partie de l'installation de vos échangeurs de chaleur. Les fiches concernées sont :

N'hésitez pas à laisser votre avis si cet article vous plaît.

Acsio Energie subventionne vos travaux d'efficacité énergétique via le dispositif des primes CEE !

Vous souhaitez savoir si vous êtes éligible à des primes pour vos travaux de performance énergétique, contactez-nous afin de bénéficier gratuitement d'un accompagnement sur vos projets.

Contactez-nous

Ces articles vous intéresseront

Besoin d'informations sur les primes CEE ?

Contactez-nous afin de bénéficier d'un accompagnement sur vos projets d'efficacité énergétique.

À l’envoi, vous acceptez les conditions d’utilisation.