4 opérations d'économies d'énergie à faire sur votre chaudière gaz

Quelle que soit la technologie employée et le combustible utilisé, le rôle d'une chaudière est de produire de l'eau chaude. Cette eau chaude pourra être destinée à deux usages différents: le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire. Le rendement de combustion est un des grandeurs principaux permettant d' évaluer l'efficacité énergétique d'une chaudière.

Voici quelques ordres de grandeur permettant d'avoir une idée sur l'état de l'art actuel:

  • Bon rendement: Une chaudière moderne performante ( sans condensation) et parfaitement réglée pourrait atteindre un rendement de combustion de 93-94% ;
  • Mauvais rendement: un rendement de 88% mérite une amélioration, sachant qu'une diminution de 1 unité (1%) du rendement de combustion équivaut, en première approximation, à une surconsommation de 1% ;
  • Pour les chaudières à condensation récentes, le rendement de combustion pourrait atteindre des valeurs théoriques de l'ordre de 108% sur PCI. 

Plusieurs opérations peuvent être mis en œuvre pour optimiser la performance énergétique des équipements. En outre, elles débouchent sur la délivrance de Certificats d'Economies d'Energie.

Explications.

1. Mise en place d'un brûleur micro-modulant sur une chaudière industrielle

Il s'agit ici de mettre en place des brûleurs micro-modulants permettant un fonctionnement optimal sur toute la plage de fonctionnement du brûleur, même à de faibles taux de charge, tant en matière de stabilité de flamme que d'hygiène de combustion (limitation de l'excès d'air et des émissions polluantes). Autrement-dit, ce sont des brûleurs capables de fonctionner sur une large plage de modulation, tout en maintenant les performances énergétiques et environnementales.

Il y a 2 avantages principaux:

Les Certificats d'économies d'Energie permettent de financer partiellement cette opération. La fiche concernée est l' IND-UT-105.

2. Mise en place d'un économiseur sur les effluents gazeux d'une chaudière de production de vapeur

Cette opération consiste à mettre en place un économiseur sur les effluents gazeux d'une chaudière permettant de récupérer une partie de l'énergie thermique évacuée, mais également la chaleur latente de vaporisation des fumées.

Il y a 2 avantages principaux:

Les Certificats d'économies d'Energie permettent de financer partiellement cette opération. La fiche concernée est l'IND-UT-104.

3. Mise en place d'un condenseur sur les effluents gazeux d'une chaudière de production de vapeur

Il s'agit ici de mettre en place un condenseur en aval d'un économiseur permettant de récupérer l'énergie contenue dans les fumées. Cette solution permet un rendement de 105%, soit un gain de 105 kW et une économies de 15% de combustible. Il permet aussi de réduire votre empreinte carbone.

Les Certificats d'économies d'Energie permettent de financer partiellement cette opération. La fiche concernée est l'IND-UT-130 .

 

4. Mise en place d'un traitement d'eau performant sur une chaudière de production de vapeur

Cette opération consiste à mettre en place un système de traitement de l'eau d'alimentation d'une chaudière à vapeur dans le but de la protéger contre l'entartrage et la corrosion, et d'assurer une meilleure qualité de vapeur. De plus, cette opération peut avoir pour effet la diminution du taux de purge jusqu'à 3%. Il y a deux traitements éligibles:

Les Certificats d'économies d'Energie (CEE) permettent de financer partiellement cette opération. La fiche concernée est l' IND-UT-125.

Vous cherchez un financement pour vos travaux de performance énergétique ?
CONTACTEZ-NOUS

Besoin d'informations sur les primes CEE ?

À l’envoi, vous acceptez les conditions d’utilisation.